Publié le : 10 juillet 20193 mins de lecture

En matière de dressage équestre, la balade permet à l’animal de joindre l’utile à l’agréable. Cet exercice est un moyen pour que le cheval puisse réaliser un travail efficace et moins rébarbatif. Durant la promenade, un cheval peut réaliser quelques exercices visant à développer sa musculature. Découvrons dans ce guide des conseils concernant le dressage plus professionnel.

Concours de dressage équestre

Le dressage provient d’une tradition provenant de l’équitation classique. Cette discipline olympique originaire du sport équestre est assimilée à un art. La raison est que la recherche de mouvements joue un rôle prépondérant tout au long du dressage équestre. Le but de ces exercices est d’améliorer la docilité du poney ou du cheval grâce à une éducation harmonieuse. Durant une compétition olympique, le dressage se base sur des exercices au sol comme le passage, le piaffé, la pirouette, trot allongé…

Ces mouvements peuvent être réalisés au pas, au trot et au galop. En compétition, le dressage calme et rend l’animal plus confiant. La discipline améliore sa souplesse ainsi que le lien avec le cavalier. Les techniques de dressage de compétition font aussi partie des 3 tests permettant de remporter des épreuves de CCE.

Exemples de dressage équestre

Avant de participer à des concours équestres, il est indispensable de dresser les chevaux pour qu’ils maîtrisent les bases des figures courantes. Parmi les exemples de dressage possible, citons : la pirouette, les leçons pour faire céder son cheval, incurver l’encolure, faire une volte, une transition, un changement de pied, exécuter une pirouette…

Le dressage de haut niveau représente un sport olympique. Pour élever le dressage équestre au niveau de l’art, il faut respecter certains principes comme la décontraction, l’impulsion et une complicité entre le dresseur et l’animal. L’objectif du dressage équestre est de rendre l’animal plus facile à monter.

Quid du coaching équestre ?

La réussite du dressage du cheval passe par des exercices visant à accepter la présence du cavalier. Le secret pour que le cheval se décontracte en présence de son dresseur est d’équilibrer la relation entre l’homme et l’équidé. L’avantage du coaching équestre est que l’accompagnateur privilégie le renforcement des relations saines entre le propriétaire et son cheval.

Quel que soit l’objectif du dresseur, le coaching équestre se base sur le respect et la confiance entre le cavalier et l’animal. Les séances de coaching s’adressent à ceux qui veulent créer une complicité avec le grand mammifère domestique. Les cours se basent sur un travail au sol et un travail en liberté.